ADEX : Le nombre de produits dans le panier agro-export a augmenté de 3.9%

Entre 2019 et 2023 le nombre de produits dans la chaîne agroexportateur (traditionnels et non traditionnels) sont passés de 620 à 644, traduisant une augmentation de 3.9%, alors que les marchés ont connu une baisse de 4.1%, a rapporté la Direction Agro-Export de l'Association des Exportateurs (Association des Exportateurs).ADEX).

C'était le résultat d'une série de facteurs tels que le comportement économique des principaux partenaires commerciaux, les conditions du secteur productif national, le climat, les investissements et le prix international des principaux produits, entre autres.

L'année dernière, le classement des produits était dominé par les raisins, les myrtilles, les avocats, le café non décaféiné, les asperges fraîches, les mangues, d'autres préparations utilisées pour l'alimentation animale, les fèves de cacao, les agrumes et le paprika séché.

L'évolution d'autres qui n'ont pas encore enregistré des quantités significatives a également été observée, comme les épinards, d'autres champignons, les cacahuètes décortiquées, la graisse et l'huile de cacao, l'huile de tournesol, les noix, les graines de cumin et l'huile d'arachide.

Année passée

Il convient de noter qu'en 2023, les exportations agro-exportatrices péruviennes (traditionnelles et non traditionnelles) se sont élevées à plus de 10 millions de dollars, connaissant une augmentation de 180% par rapport à 4. La responsable de l'agro-exportation du syndicat, Claudia Solano Oré, a exprimé son inquiétude quant à l'avenir de cette activité qui se caractérise par sa contribution au trésor, son impact sur la décentralisation du pays et la génération d'emplois.

Il a rappelé qu'avant et grâce à l'ouverture commerciale et à l'arrivée des investissements grâce à la loi n° 27360, ce secteur (l'agroalimentaire) avait connu une croissance de 29% en 2011, 28% en 2004 et 26% en 2005 et 2007, mais on a observé ces dernières années un ralentissement qui aura des effets à court terme.

« Le Pérou s'est positionné comme l'un des principaux fournisseurs mondiaux de myrtilles, de raisins, de quinoa, d'asperges fraîches et d'avocats. Nous devons faire avancer l’agenda en suspens afin de ne pas perdre les espaces gagnés », a-t-il souligné.

En détails

Selon les chiffres du ADEX Data Trade Commercial Intelligence System, les expéditions agricoles primaires ont totalisé près de 2023 millions de dollars en 969, connaissant une contraction de -28.2% par rapport à 2022 (1351 XNUMX millions de dollars).

Son poste principal était le café sans décaféination ni torréfaction avec 827 millions de dollars, soit une baisse de -32.9% et accumulant 85.4% du total. Ils ont été suivis par d’autres sucres raffinés de canne et de betterave à l’état solide et par la mélasse de canne. Ses principaux marchés étaient les États-Unis et l'Allemagne, concentrant ensemble 44.6 %.

De leur côté, les expéditions agro-industrielles ont atteint 9211 9.1 millions de dollars, en hausse de 2022% par rapport à 8443 (29.7 27 millions de dollars). Ses produits les plus importants étaient les raisins (9%), les myrtilles (47.6%) et les avocats (XNUMX%), qui représentaient ensemble XNUMX% du total de l'agriculture non traditionnelle.

La oferta llegó prioritariamente a EE.UU. (USD 3351 millones) con una participación del 36.4 % y una evolución de 9.5 %, seguido de Países Bajos, España, Chile, China, Ecuador, Reino Unido, México, Hong Kong y Colombia, entre autres.

Afin de promouvoir l'offre agro-exportable dans davantage de destinations, la Direction Agro-export de l'ADEX a présenté un agenda de travail qui comprend des événements tels que la 22ème édition du Déjeuner Agro-exportateur, qui se tiendra le 25 avril, au cours duquel des informations spécialisées sur les nouvelles tendances, analyse de l'évolution et projections.

D'autres événements seront la « IVe Convention des céréales andines » (juillet), le « IVe cocktail cacao et chocolat » (juillet), le 2e Congrès international de la passiflore du Pérou (août) et la réunion d'affaires Capsicum (septembre).

Je sais aussi favorisera –avec des entités publiques– la participation d'agro-exportateurs à plusieurs salons, dont Thaifex – Anuga Asia en Thaïlande (mai) et Séoul Food & Hotel en Corée du Sud (juin) ; En outre, la mission commerciale en Asie du Sud-Est en Malaisie, au Vietnam et en Thaïlande (mai) et une autre mission dans les pays nordiques du Danemark, de la Suède et de la Pologne (octobre).

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Les gelées dévastatrices provoquent des pertes importantes de myrtilles en U...
Rêve bleu : l'Ukraine établit un record historique pour l'exportation de myrtilles...
José Antonio Gómez-Bazán, PDG de Camposol : quel est le secret du succès...