Les bleuets péruviens peuvent maintenant entrer au Canada sans permission

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé que la période de test d'importation établie par le gouvernement du Canada était terminée. À cet égard, les exportations péruviennes de myrtilles n’exigent plus de permis d’importation ni d’inspection du pourcentage 100 des expéditions.

Les informations ont été recueillies par le bureau commercial du Pérou (OCEX) à Toronto, organisme dépendant de MINCETUR, qui a également ajouté que le taux d'inspection régulière des bleuets frais se situait entre 20% et 30% des envois mondiaux destinés aux province de la Colombie-Britannique et de 5% à 10% des expéditions mondiales vers le reste du Canada, soit celle qui est appliquée au Pérou depuis juillet 2016.

Les exportations péruviennes de bleuets sur le marché canadien ont rapporté 1,02 millions de dollars supplémentaires depuis le mois de septembre du 2015, mois du début de la période d’essai des importations péruviennes de fruits antioxydants par ce pays d’Amérique du Nord.

Source: enlinea.pe

 

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Les gelées dévastatrices provoquent des pertes importantes de myrtilles en U...
Rêve bleu : l'Ukraine établit un record historique pour l'exportation de myrtilles...
José Antonio Gómez-Bazán, PDG de Camposol : quel est le secret du succès...