Espagne: le secteur des fruits rouges devrait dépasser les exportations de 2015 en% 7

Le secteur des fruits rouges devrait dépasser les exportations de 2015 de plus de sept pour cent lorsqu'il dépassait plus de tonnes 353.000 exportées jusqu'à présent cette année, alors qu'elles étaient l'an dernier 330.000. La fraise a été la plus exportée, dépassant les tonnes 290.000, suivie de la framboise, de la myrtille et de la mûre.

De plus, il est probable que les exportations de bleuets dépasseront celles de l’année dernière, avec plus de 35.000, selon les données recueillies par la Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, de légumes, de fleurs et de plantes vivantes (Fepex) , et consulté par Europa Press.

Les pays qui reçoivent le plus de fruits rouges sont l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Autriche et la Belgique, qui ont enregistré le plus haut volume d’exportations du mois d’avril, puisqu’en mai, les fraises onubense étaient en concurrence. avec la fraise locale de certains de ces pays, ce qui a entraîné une chute des prix.

Cependant, les données d'exportation de ce mois de décembre ne contribueront pas beaucoup à ce chiffre, puisque, comme l'a déclaré le directeur de Freshuelva, Rafael Domínguez, «c'est normal, pas comme le mois de décembre de 2015 où la campagne était avancée d'un mois en raison du beau temps, ce qui a favorisé la qualité du fruit pendant les premiers mois et un rythme de maturation optimal«.

PREMIERES VARIÉTÉS TÔT

Domínguez a assuré qu'au mois de décembre, il avait déjà commencé à collecter les variétés les plus anciennes, mais pas l'épaisseur de la campagne qui débute normalement à la fin du mois de janvier ou au début du mois de février.

En effet, le directeur de Freshuelva estime que ce qui a été récolté à ces dates est 60 pour cent de moins par rapport à décembre 2015, c'est pourquoi il a souligné que les quantités de fruits rouges sur les marchés européens actuellement «ils ne sont pas si élevés«.

Dans le même temps, il a rappelé que la tornade survenue à Palos début décembre "a retardé la campagne, car l'usine touchée doit se rétablir avec le temps actuel, qui est très froid". Cependant, il a précisé que "les marchés réagissent bien, les fruits arrivent correctement en petites quantités mais avec une grande qualité". Concernant la dernière campagne, le gérant de Freshuelva a précisé que «"Ce fut une très bonne année grâce au beau temps et il y a eu beaucoup d'exportations, avec des fruits de grande qualité et très sains.".

Le secteur des fraises de Huelva a clôturé la campagne 2015-2016 avec une production totale de fraises de 294.650, légèrement supérieure à celle de l’année précédente - 2% de plus - même si les hectares plantés ont chuté de 8,7, Le chiffre d’affaires s’est élevé à 395 millions d’euros, ce qui représente une augmentation de 8% par rapport à la campagne précédente.

PHASE DE PLANTATION

La phase de plantation de cette campagne a donné une superficie totale ensemencée en fruits rouges dans la province, qui augmente de 3,85 pour cent par rapport aux hectares 9.658 plantés en baies au cours de la dernière année et qui atteignent le 10.030. Toutefois, la superficie consacrée aux fraises a encore diminué, cette fois-ci, de 7%, ce qui contraste avec la croissance de 22 sur des hectares plantés de framboises, de bleuets et de mûres.

La superficie plantée en fraises est passée des hectares 5.860 de la saison dernière au 5.400 de l’actuel. En ce qui concerne les framboises, il y aura des hectares 1.932 plantés, ce qui suppose une augmentation du pourcentage de 1.815 des terres allouées à la production de framboises.

Dans le cas des bleuets, 1.953 sera transféré aux hectares 2.538 plantés, ce qui se traduira également par une augmentation du pourcentage de 30, le plus élevé enregistré par toutes les baies, puisque la superficie de mûres augmente d'un pourcentage de 23: de 130 à 160 hectares. Cependant, dans ce dernier cas, de nouvelles variétés très précoces ont été plantées, qui visent à couvrir un plus grand espace de temps sur les marchés pour ce fruit.

Ce sera la première fois que la myrtille sera la deuxième baie plantée en surface dans la province, bien qu’il faille tenir compte du fait qu’il s’agit d’un arbuste dont la production commerciale débute à partir de la troisième année avec laquelle, pas tous. les plantes entrent en production dans la campagne en cours.

Source: 20minutos.es

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Mexique : Tout est prêt ! Profitez de la Fête des Baies 2024 à Zacatlán,...
L’avenir de l’agriculture au Pérou dépend du soin des abeilles : ce...
« Dans la crise péruvienne, et maintenant au Mexique, 80 % sont une conséquence de la gestion...