Espagne : Freshuelva indique que la campagne est à 10% et s'attend à se terminer avec quelque 280.000 XNUMX tonnes

Dans la province, il y a un total de 11.740 6.167 hectares plantés de fruits rouges, dont 3.532 2.070 correspondent aux fraises, 140 XNUMX aux myrtilles, XNUMX XNUMX aux framboises et XNUMX aux mûres.

L'Association des producteurs et exportateurs de fraises de Huelva, Freshuelva, a indiqué que la campagne de ce fruit dans la province représente actuellement "plus de 10%" du volume prévu, ce qui, selon elle, sera terminer avec environ 280.000 290.000 ou XNUMX XNUMX de production et de commercialisation.

Cela a été indiqué à Europa Press par son responsable, Raphaël Dominguez, qui a souligné que dans la première partie de la campagne avec "les nuits froides de décembre et janvier, il y a eu peu de fruits", puisqu'il a souligné qu'il "a été de bonnes caractéristiques", raison pour laquelle il a montré " heureux » car « il a très bien atteint les marchés et a été assez bien accepté ».

En ce qui concerne les prix à l'origine, il a souligné que "ils ont baissé, car le volume de production a augmenté", même si "à des moments précis et désignés comme la Saint-Valentin, la demande a augmenté" pour laquelle "il y a eu de meilleurs prix", tout en faisant remarquer que "l'évolution devra être analysée".

De même, Domínguez a souligné que les marchés "se sont bien comportés" jusqu'à présent "sans aucune situation anormale", et a fait remarquer que il n'y a pas eu de problèmes "avec le Royaume-Uni, ni administratif ni d'aucune autre nature", dans une année "où ils sont complètement en dehors de l'Union européenne", donc "rien n'indique qu'il puisse y avoir des réticences concernant les baies de Huelva".

A ce stade, il a nuancé que "la question est la concurrence assez importante qu'il y a avec les pays tiers" avec lesquels "il pourrait avoir des accords commerciaux", donc il y a "une plus grande concurrence". En ce qui concerne le reste des cultures de fruits rouges, il a souligné qu'actuellement, elles continuent également à en campagne framboise et myrtille, bien que cette dernière « en petite quantité » car c'est « une variété précoce » qui « s'impose de plus en plus », raison pour laquelle « elle est déjà commercialisée en janvier et février, malgré le fait que sa campagne « commence habituellement fin mars".

"Il est déjà sur les marchés, bien qu'en rude concurrence avec d'autres pays qui sont au printemps en ce moment et qui ont plus de tonnage comme le Chili ou le Pérou.", a-t-il souligné à propos de la myrtille, tout en ajoutant que la framboise a commencé à être récoltée entre octobre et novembre avec "celle de la campagne d'automne" et, bien que "maintenant il y ait moins de volume", la production "reprendra en le mois de mars". Plus précisément, cela représente 25 % du volume total de la campagne.

D'autre part, il a expliqué "certaines variétés de mora, bien qu'en petites quantités", ainsi qu'il a qualifié cela de celui qui a le moins de tonnage de la province, puisque "c'est celui qui a le moins d'hectares".

Plus précisément, Domínguez a expliqué que dans la province de Huelva, il y a un total de 11.740 XNUMX hectares plantés de fruits rouges, dont 6.167 3.532 correspondent à la fraise, 2.070 140 à la myrtille, XNUMX XNUMX à la framboise et XNUMX à la mûre, "avec laquelle la deuxième baie de la province est actuellement la myrtille, dont la campagne s'étend de janvier à pratiquement juillet, pour la culture de nouvelles variétés.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Cerises chiliennes : Une saison discutable
Les myrtilles du Yunnan en sont actuellement à leur dernière saison...
Agrivoltaïque pour les petits fruits