Les asperges et les bleuets péruviens seraient exportés frais aux États-Unis.

Ceci est le résultat d'une réunion entre le ministre de l'Agriculture et de l'Irrigation (Minagri), Juan Manuel Benites, et le chef du Service national de la santé agraire du Pérou (Senasa), Jorge Barrenechea, avec le sous-secrétaire à l'Agriculture de ce pays, Edward Avalos. La réunion met fin à la partie réglementaire des expéditions des deux produits péruviens, considérée comme la phase finale de ce processus d’accès aux États-Unis.

Dans le cas de l’exportation d’asperge par le Pérou, il travaillerait de concert avec l’agence américaine Aphis (Service d’inspection phytosanitaire) pour mettre en place des systèmes d’atténuation des risques, en vue de fumigation sur ce produit. Une fois prêt, la proposition serait examinée par Senasa.

Entre-temps, un accord sera établi pour les bleuets, permettant une fumigation à la source et l'achèvement du traitement par le froid à la destination. En outre, dans les zones à faible prévalence de la mouche des fruits, une stratégie d'atténuation serait élaborée afin de la reconnaître à l'avenir en tant que zone indemne de cet organisme nuisible.

En outre, un plan pilote de fumigation des bleuets sera mis au point avec la présence d'inspecteurs américains, en coordination avec le secteur privé, afin de permettre à des marchandises d'entrer n'importe où aux États-Unis sans restrictions majeures.

 

Source: Elcomercio.pe

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Les exportations de cerises chiliennes ont presque triplé en janvier 2024 : les Chinois...
La saison des myrtilles au Maroc avance à deux vitesses
Onubafruit, le premier producteur de baies en Espagne bien qu'il réduise de 11%...