Carlos Esteve, directeur commercial d'Onubafruit :

« Nous développons la production de myrtilles à Huelva, ajoutant de la valeur et offrant un meilleur service que les importations d'outre-mer »

Les premières récoltes de myrtilles extra-précoces ont commencé à Huelva en septembre, avec des quantités limitées qui n'augmenteront qu'en décembre. Onubafruit, qui a lancé l'année dernière son propre programme de variétés exclusives de myrtilles pour permettre au calendrier de production de Huelva de "gagner du terrain" face aux importations de l'hémisphère sud, augmente en volume cette année et devrait tripler la saison prochaine.

« Nous avons commencé à récolter les premières myrtilles de notre première variété, la Demba, au cours de la troisième semaine de septembre. En ce moment, nous continuons à travailler avec des volumes très limités et des récoltes intermittentes. Dès la fin du mois de novembre, de plus grandes quantités arriveront et nous pourrons alors fournir un service sans interruption », explique Carlos Esteve, directeur commercial d'Onubafruit, « si tout se passe comme prévu, nous aurons la production de Demba jusqu'au début de Mars."

Certaines des variétés de ce programme Onubafruit sont Selma, Dana, Aila et Lena. Il existe deux autres variétés qui n'ont pas encore reçu de nom ni de statut commercial. Tous s'inscrivent dans un calendrier de vendanges avec de bons volumes de production entre janvier et fin avril. "Cette année, nous atteindrons 3.000 XNUMX tonnes, un chiffre que nous espérons tripler la saison prochaine", indique Carlos Esteve. L'objectif de ce programme exclusif de variétés de myrtilles est de pouvoir produire à des moments où cela était auparavant impossible à Huelva, avec des quantités plus constantes à l'avenir, ainsi que d'améliorer la qualité de l'approvisionnement du marché, tant en termes de qualité que de taille. ”.

« Bien que nous ayons déjà commencé à planifier le lancement de variétés qui allongeront la saison espagnole à l'avenir afin de pouvoir produire le plus longtemps possible, nous voyons le plus grand potentiel dans la première partie de la campagne, c'est pourquoi nous sommes parier là-dessus maintenant. Dans cette période, nous sommes en concurrence avec des pays comme l'Afrique du Sud, le Pérou, le Chili et l'Argentine. En ce moment, la production du Pérou est à son apogée, avec des volumes supérieurs de 30 à 35 % à la saison dernière, donc les prix sont déjà très compétitifs », explique le directeur commercial d'Onubafruit.

"Nous pensons qu'avec nos variétés précoces, nous serons en mesure d'ajouter de la valeur à l'offre actuelle à l'étranger, en fournissant un produit plus frais qui n'aura pas besoin de voyager plus de 3 semaines et qui se démarquera par sa taille et sa saveur et offrira un un service plus souple aux consommateurs, aux clients européens.Il est important de rappeler que la situation logistique mondiale ne montre toujours pas de signes d'amélioration, avec des taux de fret à des prix vertigineux et des incertitudes sur la disponibilité des navires et les délais de livraison des fruits de l'hémisphère sud. Nous pouvons fournir un meilleur service dans tous les aspects », a déclaré Carlos Esteve.

Les fruits d'Onubafruit sont principalement destinés aux marchés européens, bien que des expéditions occasionnelles soient également effectuées vers les marchés asiatiques tels que la Malaisie, Singapour et Hong Kong. « Nous étudions d'autres possibilités, comme les marchés récemment ouverts du Brésil et du Canada. Au Canada, les bleuets sont produits assez tard, car il y a un climat froid, donc on concurrencerait surtout le Mexique et le Pérou. Les taux de change dollar-euro pourraient également nous inciter à envisager de nous tourner vers cette fenêtre commerciale pour nos myrtilles. »

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

L'Inde ajuste les tarifs d'importation de myrtilles, suite à un accord...
La résilience au milieu de l’adversité : la montée des exportations alimentaires...
« Les premiers volumes de la saison péruvienne ont attiré beaucoup de...