Felipe Silva est réélu président du Comité chilien de la myrtille – Asoex

La décision a été prise lors de la session du 2 août du nouveau conseil d'administration du Comité chilien du bleuet pour la période 2022-2024.

Le 2 août, le nouveau conseil d'administration du comité chilien de la myrtille a commencé, qui est renouvelé tous les deux ans. Lors de la session initiale, Felipe Silva a été réélu président du Comité, pour la période 2022-2024.

Ainsi, le nouveau Conseil d'administration du Comité était composé d'Osvaldo Erbetta, d'Hortifrut ; Juan Pablo Vogt, Agroberries; José Miguel Rojas, Caton agricole; Raimundo Ortuzar, CarSol Fruit ; Esteban Chacon, Dole; Ruy Barbosa, North Bay Produce; Eduardo Tagle, Giddings Fruit, et Felipe Silva, Zurgroup.

Felipe Silva est un ingénieur agronome de la PUC, un économiste agricole et un MBA, qui a plus de 20 ans d'expérience dans l'industrie des baies dans le monde entier. Il travaille actuellement en tant qu'associé et directeur général de ZurGroup, et est profondément impliqué dans le domaine de la commercialisation et de la production de différentes baies, tant au Chili que dans le reste du monde.

Pour Silva, c'est "une grande responsabilité que j'accepte avec beaucoup d'enthousiasme, nous avons des défis importants en tant qu'industrie et il est essentiel de collaborer entre tous, exportateurs, producteurs, fournisseurs, l'industrie des surgelés, pour aller de l'avant".

Et il ajoute que "le rôle du Comité chilien de la myrtille a été essentiel pour avancer dans les transformations dont notre industrie a besoin pour rester compétitive sur la scène mondiale, qui a subi des changements importants ces dernières années qui signifient de nouveaux défis, mais qu'il a aussi de belles opportunités. »

En ce qui concerne les défis concernant la diversification des expéditions de ce fruit, Silva assure que "bien que nous maintenions une concentration de nos exportations de myrtilles fraîches d'environ 50% vers les États-Unis, le Comité et les exportateurs ont fait de grands progrès dans la diversification des marchés avec des croissance en Europe et en Asie. En ce sens, le soutien de ProChile a été essentiel pour renforcer les campagnes promotionnelles que le Comité a mises en place depuis 10 ans, visant à développer la consommation de myrtilles. »

De plus, Silva a évoqué les complexités de la saison dernière en raison de la crise logistique et a expliqué l'une des solutions qui sont apparues pour cette nouvelle campagne. « Les défis les plus immédiats sont liés à l'aspect logistique, qui a impacté toute l'industrie fruitière chilienne, et en particulier les myrtilles. En ce sens, le soi-disant «Blueberry Express», un service d'affrètement vers le marché américain à partir de la semaine 49 est une bonne nouvelle pour l'industrie, car nous devrons améliorer considérablement les temps de transit et avec lui l'opportunité des arrivées et de l'arrivée l'état du fruit », a-t-il souligné.

Il a également ajouté qu '«un autre aspect, et en cela nous avons déjà avancé depuis les saisons précédentes, fait référence au remplacement variétal. Le Chili a été un précurseur dans le développement de l'industrie depuis plus de 20 ans. Au Chili, le mix variétal se renouvelle fortement, de nouvelles variétés sont plantées et les plus anciennes issues du marché du surgelé ou du marché local. Grâce à cet effort, le Chili a notamment amélioré son mix variétal, nous avons du travail à faire mais le remplacement a été très important. »

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

La crise agroalimentaire s'aggrave après sept mois de guerre en...

Family Farms importera 405.000 XNUMX plants de bleuets du Chili par voie terrestre

Chiffres de la myrtille sur le marché américain