Freshuelva progresse dans l'ouverture du marché brésilien à l'exportation de myrtilles

Freshuelva a franchi une nouvelle étape dans son travail en ouvrant de nouveaux marchés pour la commercialisation des fruits rouges de la province de Huelva. Dans ce cas, il avance dans la signature d'un protocole qui permet l'ouverture du Brésil à la vente de myrtilles de Huelva.

En ce sens, une délégation d'inspecteurs brésiliens a connu «in situ» les systèmes de production de myrtilles dans la province de Huelva en visitant les myrtilles des entreprises associées de Freshuelva Euroberry et Grupo Medina.

L'objectif de cette visite est de vérifier sur place le respect des exigences établies dans les protocoles d'exportation, actuellement en cours de négociation, pour l'ouverture du marché brésilien à l'exportation de ces fruits.

C'est une autre étape dans le traitement du dossier qui permet aux myrtilles de la province de Huelva d'être exportées avec toutes les garanties de commercialisation et de consommation vers le pays brésilien, intéressé à pouvoir acheter cette baie à Huelva.

Dans le processus d'ouverture de nouveaux marchés dans les pays tiers pour l'exportation de fruits et légumes espagnols, la signature de protocoles spécifiques fait partie du processus, qui comprend comme exigence la visite des exploitations des entreprises espagnoles intéressées par l'exportation, afin de vérifier in situ le respect des exigences phytosanitaires établies dans lesdits protocoles.

La délégation brésilienne était composée de deux agronomes du ministère de l'Agriculture, de l'Élevage et de l'Approvisionnement (MAPA dans l'acronyme portugais), qui étaient accompagnés de représentants de la sous-direction générale des accords sanitaires et du contrôle aux frontières du ministère de l'agriculture, de la pêche et la cuisine espagnole.

L'agriculture, avec le ministère de l'industrie, du commerce et du tourisme, est celui qui dirige la négociation et la signature des protocoles d'exportation avec les autorités correspondantes des pays tiers auxquels les producteurs espagnols veulent accéder. Ce travail est réalisé en coordination avec le secteur, qui définit les produits et les pays vers lesquels il souhaite exporter, dans le cadre du groupe de travail sur les fruits et légumes pour l'ouverture de nouveaux marchés.

Freshuelva, qui par le biais de Fepex a participé à l'organisation de cette visite, qui a également eu la collaboration du ministère de l'Agriculture, de l'Élevage, de la Pêche et de l'Alimentation de la Junta de Andalucía, a souligné l'importance de surmonter cette nouvelle procédure qui permet l'achèvement des travaux entamés afin d'exporter des myrtilles au Brésil.

En plus d'ouvrir le marché brésilien, Freshuelva travaille sur le traitement d'autres dossiers qui permettent l'exportation de myrtilles vers d'autres pays comme le Canada, l'Inde, l'Afrique du Sud ou la Chine.

Au cours de la dernière campagne, la province de Huelva a exporté près de 55.000 2 tonnes de myrtilles, ce qui représente une légère baisse de 317% par rapport aux fruits exportés la saison précédente. Cette vente avait une valeur de près de 14 millions d'euros, ce qui, au contraire, signifiait une augmentation de la valeur de ce Berry de plus de XNUMX% par rapport à la saison précédente.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Freshuelva traite le problème de l'emballage et de l'assurance des fruits ...

Pérou : l'évolution d'une super marque

La production de myrtilles au Mexique augmente 5 années de suite