Les fruits chiliens ont dominé le marché d'importation en Bolivie dans 2017

La Bolivie a investi un million de dollars 21,4 dans l'importation de fruits au cours de l'année écoulée, selon le rapport présenté vendredi par l'Institut bolivien du commerce extérieur (IBCE) en collaboration avec l'Institut national de la statistique (INE).

Sur ce chiffre, 52% (c'est-à-dire US $ 12,5 millions) correspondait à des produits chiliens. Parmi les articles les plus demandés sur le marché bolivien figurent les canneberges, les pommes, les poires, les kiwis, les melons et les raisins.

L’IBCE énumère d’autres pays, mais avec des revenus nettement inférieurs à ceux du Chili. Par exemple, l'Argentine n'a réussi à positionner que 36% du total des ventes de fruits de 2017, tandis que le Pérou a pris 5% du bénéfice de cette période.

La popularité des fruits importés en Bolivie est due, d’après des études de marchés nationaux, aux habitants de ce pays qui considèrent qu’ils ont une meilleure apparence, qu’ils sont plus sucrés et que leur durée est plus longue.

Moins d'achat

La Bolivie a engagé des dépenses importantes pour l’achat de fruits dans les pays voisins au cours des dernières années. Cependant, l'Institut bolivien du commerce extérieur souligne la baisse de ces investissements.

L'agence indique dans son dernier résumé que 2015 a été la période au cours de laquelle la Bolivie a dépensé le plus d'argent avec un chiffre dépassant le million de 23 USD.

Bien que les chiffres soient plus bas et mentionnés dans le document, l’IBCE n’analyse pas en quoi il est évalué comme "positif" ou "négatif".

source
Eju.tv

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

L'Inde supprime les barrières commerciales pour les produits américains
Les myrtilles en Ukraine ne souffriront pas d'éventuelles gelées – avis d'experts
Des représentants du Comité chilien des fruits de la myrtille ont analysé le...