Enquêter sur l'utilisation d'insectes pour traiter les déchets de l'industrie des fruits et légumes

Le laboratoire Lugo AMSlab, spécialisé dans le contrôle qualité de différents secteurs, et Grupo Iñesta, basé à Alicante et dédié à la fabrication d'engrais organiques et d'engrais pour le soin des cultures.

Traitement des insectes

Ils sont à l'origine d'un projet de recherche sur l'utilisation des insectes dans le traitement des déchets de l'industrie des fruits et légumes pour leur réutilisation «comme intrants agricoles».

"Bioentonomy: New bioeconomy strategies through insect biotechnology" est un projet "de recherche agro-industrielle et de développement expérimental basé sur l'obtention de nouvelles solutions pour le secteur agricole", à travers l'utilisation d'insectes "pour l'utilisation des déchets de l'industrie agroalimentaire", expliquer ses promoteurs.

Faire bon usage des déchets

L'objectif de ce processus de recherche «se concentre sur l'utilisation des déchets de l'industrie des fruits et légumes» à travers des stratégies «biotechnologiques». pour obtenir de « nouveaux produits susceptibles d'être utilisés comme intrants agricoles ».

«L'utilisation d'insectes augmentera la valeur ajoutée des sous-produits à valoriser, donnant lieu à une source de protéines et de lipides, principalement, d'un grand intérêt pour l'industrie agricole», expliquent les entreprises participant au projet.

Nous recherchons des "extraits bioactifs à base de lipides et d'acides aminés" avec "un potentiel agronomique à inclure au moins dans une formulation finale commercialisable ».

Ainsi, les chercheurs travaillent dans un procédé durable et respectueux de l'environnement pour une production alternative aux procédés de synthèse.

« En ce sens, elle entend rompre avec le modèle de production conventionnel et s'orienter vers une agriculture plus durable, minimisant son impact environnemental et maximisant l'utilisation des ressources », étant donné que "en définitive, l'amélioration de certains produits destinés au secteur agricole serait obtenue grâce à l'utilisation de composés bénéfiques, obtenus à partir d'insectes se nourrissant des résidus de l'industrie agroalimentaire".

Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'appel à projets de R&D, subventionné par le CDTI, soutenu par le ministère de la Science, de l'Innovation et des Universités et cofinancé avec les Fonds structurels de l'Union européenne (FEDER) dans le cadre du programme opérationnel Smart Growth 2014-2020.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Freshuelva traite le problème de l'emballage et de l'assurance des fruits ...

Pérou : l'évolution d'une super marque

La production de myrtilles au Mexique augmente 5 années de suite