La fusion d'Anvers et de Zeebrugge crée "le plus grand port d'exportation d'Europe"

Le nouveau port unifié d'Anvers-Bruges vise à concilier économie, population et climat.

Les ports d'Anvers et de Zeebrugge ont été officiellement fusionnés et opéreront désormais sous le nom de Port d'Anvers-Bruges, après avoir signé un pacte d'actionnaires le 22 avril lors d'une assemblée générale extraordinaire.

Le port nouvellement unifié fournit pas moins de 74.000 emplois directs et 90.000 indirects et avec une valeur ajoutée de près de 21.000 milliards d'euros ou 4,5% du PIB belge, "de loin le plus grand moteur économique de notre pays", a indiqué le port.

Premier port d'exportation d'Europe, le port d'Anvers-Bruges sera également le port à plus haut débit de véhicules, le plus grand groupe chimique intégré et l'un des premiers ports à conteneurs d'Europe.

"Le port d'Anvers-Bruges a l'ambition expresse de devenir le premier port au monde à concilier économie, population et climat", a déclaré le port dans un communiqué.

« Le port unifié entend renforcer encore sa position dans la chaîne logistique internationale, jouer un rôle de premier plan dans la transition énergétique et numérique, tout en créant une valeur ajoutée durable pour la société dans son ensemble. Non seulement pour la région d'Anvers et de Zeebrugge, mais aussi pour tous les acteurs potentiels de la région nationale et internationale en général.

La fusion a été décrite comme une "opportunité en or" de placer les sites portuaires d'Anvers et de Zeebrugge, et par extension la Flandre, dans une position encore plus forte sur la carte du monde.

"Le port d'Anvers-Bruges capitalisera sur les atouts des deux sites portuaires et concentrera sa stratégie sur les conteneurs, le breakbulk, le trafic RoRo et les produits chimiques", poursuit le communiqué. « Plus que jamais, le port d'Anvers-Bruges jouera un rôle crucial dans les principaux flux de marchandises et renforcera sa position comme l'une des principales portes d'entrée vers l'Europe.

"Le port unifié est également devenu le premier port d'exportation d'Europe, avec 147 millions de tonnes par an, ce qui en fait un poids lourd mondial."

En tant que premier port à conteneurs en tonnage avec 159 millions de tonnes par an, le port d'Anvers-Bruges vise à répondre au besoin de capacité de conteneurs dû à la croissance mondiale et aux développements récents de la chaîne logistique internationale.

Parallèlement à la mise en œuvre du projet Extra Container Capacity Antwerp (ECA), le port d'Anvers-Bruges travaille sur un '22-30 Container Plan' pour préserver sa position concurrentielle.

Par ailleurs, le Port d'Anvers-Bruges continue d'investir dans des infrastructures stratégiques, dont le Terminal Europe à Anvers, ainsi que la Nouvelle Ecluse et la Zone Logistique Maritime à Zeebrugge.

"En se concentrant sur le renforcement de l'interconnectivité entre les sites d'Anvers et de Bruges et en réalisant des économies d'échelle dans le domaine de la numérisation, le port unifié contribuera à l'efficacité, à la fiabilité et à la durabilité de la chaîne logistique", a poursuivi le port combiné. « Bref, le Port d'Anvers-Bruges dispose de tous les outils pour jouer un rôle de plus en plus important sur la scène logistique mondiale.

Le port d'Anvers-Bruges a ajouté qu'il entendait consolider sa position de pôle d'énergie verte et contribuer à façonner la transition énergétique vers un avenir durable.

Enfin, le port a déclaré qu'il offrirait plusieurs atouts inégalés en matière d'innovation et de numérisation qui rendront la chaîne logistique non seulement plus efficace, mais également plus sûre et fiable.

"Le port unifié n'est pas seulement le moteur économique de la Flandre, mais ensemble les ports d'Anvers et de Zeebrugge formeront également le plus grand port d'exportation, le plus grand port de trafic de véhicules et le premier hub chimique en Europe", a déclaré Annick De Ridder, adjointe au maire. de la Ville d'Anvers et Président du Conseil d'administration du Port d'Anvers-Bruges.

"Dans le même temps, le port d'Anvers-Bruges a de grandes ambitions pour devenir la porte d'entrée énergétique de l'Europe en tant que 'port vert'", a-t-il noté. "En bref, l'histoire économique flamande s'écrit ici aujourd'hui."

Dirk De fauw, Bourgmestre de la Ville de Bruges et Vice-Président du Port d'Anvers-Bruges, a ajouté : « En tant que Bourgmestre de la Ville de Bruges et Vice-Président du Port d'Anvers-Bruges, je suis convaincu que cette fusion conduira à une croissance durable de l'activité économique et de l'emploi dans les deux régions et renforcer la réputation internationale de la Flandre dans le monde. Ensemble nous sommes forts."

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

La crise agroalimentaire s'aggrave après sept mois de guerre en...

Family Farms importera 405.000 XNUMX plants de bleuets du Chili par voie terrestre

Chiffres de la myrtille sur le marché américain