Des sécheresses simultanées pourraient menacer la sécurité alimentaire mondiale

Des sécheresses se produisant en même temps dans différentes régions de la planète pourraient exercer une pression sans précédent sur le système agricole mondial et menacent la sécurité de l'eau de millions de personnes , selon une nouvelle étude publiée dans Nature Climate Change.

Une équipe de recherche dirigée par l'Université de l'État de Washington a analysé des données sur le climat, l'agriculture et la croissance démographique pour montrer que la dépendance continue aux combustibles fossiles augmentera la probabilité de sécheresses simultanées de 40 % d'ici le milieu du 60e siècle et de XNUMX % d'ici la fin du XNUMXe siècle, par rapport à la fin du XNUMXe siècle. Cela se traduit par une multiplication par neuf environ de l'exposition de la population agricole et humaine à de graves sécheresses simultanées, à moins que des mesures ne soient prises pour réduire les émissions de carbone.

"Il pourrait y avoir environ 120 millions de personnes dans le monde exposées simultanément à de graves sécheresses composées chaque année d'ici la fin du siècle", a déclaré l'auteur principal Jitendra Singh, ancien chercheur postdoctoral à la WSU School of the Environment maintenant à l'ETH Zurich. . . "Beaucoup des régions qui, selon notre analyse, seront les plus durement touchées sont déjà vulnérables, de sorte que le risque que les sécheresses se transforment en catastrophes est élevé."

Le risque élevé de sécheresses composées estimé par Singh et ses collègues est le résultat d'un climat plus chaud associé à avec une augmentation prévue de 22 % de la fréquence des événements El Niño et La Niña , les deux phases opposées de l'oscillation australe El Niño (ENSO).

Les projections des chercheurs montrent que près de 75 % des futures sécheresses composites coïncideront avec ces périodes irrégulières mais récurrentes de variations climatiques dans les océans du monde, qui ont joué un rôle majeur dans certaines des plus grandes catastrophes environnementales de l'histoire mondiale.

Par exemple, les sécheresses induites par El Niño qui se sont produites simultanément en Asie, au Brésil et en Afrique entre 1876 et 1878 ont entraîné des mauvaises récoltes synchrones, suivies de famines qui ont tué plus de 50 millions de personnes.

"Alors que la technologie actuelle et d'autres circonstances sont très différentes de ce qu'elles étaient à la fin du XNUMXe siècle, les mauvaises récoltes dans plusieurs régions du grenier ont encore le potentiel d'affecter la disponibilité alimentaire mondiale", a déclaré le co-auteur de l'étude Deepti Singh, professeur adjoint. à l'école WSU. de l'environnement. "Cela, à son tour, pourrait accroître la volatilité des prix alimentaires mondiaux, affectant l'accès à la nourriture et exacerbant l'insécurité alimentaire, en particulier dans les régions qui sont déjà vulnérables aux chocs environnementaux tels que les sécheresses".

L'analyse des chercheurs s'est concentrée spécifiquement sur dix régions de la planète qui reçoivent la plupart de leurs pluies de juin à septembre, ont une forte variabilité des précipitations estivales mensuelles et sont affectées par les variations de l'ENSO, des facteurs qui entraînent un potentiel accru de sécheresse simultanée. Plusieurs des régions analysées comprennent d'importantes régions agricoles et des pays actuellement confrontés à l'insécurité alimentaire et hydrique.

Leurs résultats indiquent que les régions d'Amérique du Nord Le Nord et le Sud sont plus susceptibles de connaître des sécheresses composées dans un climat futur plus chaud que les régions d'Asie, où une grande partie des terres agricoles devrait devenir plus humide.

Par conséquent, les aliments produits dans les Amériques pourraient être plus sensibles aux aléas climatiques. . Par exemple, les États-Unis sont un important exportateur de céréales de base et expédient actuellement du maïs vers des pays du monde entier. Même une augmentation modeste du risque d'aggravation des sécheresses dans le climat futur pourrait entraîner des pénuries d'approvisionnement régionales qui, à leur tour, pourraient se répercuter sur le marché mondial, affectant les prix mondiaux et amplifiant l'insécurité alimentaire.

"Le potentiel d'une crise de sécurité alimentaire augmente même si ces sécheresses n'affectent pas les principales régions productrices de nourriture, mais plutôt de nombreuses régions déjà vulnérables à l'insécurité alimentaire", a déclaré le co-auteur Weston Anderson, chercheur assistant au Centre. Sciences interdisciplinaires du système terrestre. à l'Université du Maryland. "Des sécheresses simultanées dans des régions souffrant d'insécurité alimentaire pourraient, à leur tour, accroître les pressions sur les agences internationales chargées des secours en cas de catastrophe en exigeant la fourniture simultanée d'une aide humanitaire à un plus grand nombre de personnes".

Il y a de bonnes nouvelles, a déclaré Anderson. Le travail des chercheurs est basé sur un scénario d'émissions élevées de combustibles fossiles, et ces dernières années, la communauté mondiale s'est orientée vers la réduction des émissions de carbone, ce qui atténuerait considérablement la fréquence et l'intensité des sécheresses simultanées d'ici la fin du XNUMXe siècle.

En outre, l'occurrence de près de 75 % des sécheresses composites ainsi que des événements ENSO dans le climat futur met en évidence le potentiel de prédire où ces sécheresses peuvent se produire jusqu'à neuf mois à l'avance.

"Cela signifie que les sécheresses simultanées lors des événements ENSO affecteront probablement les mêmes régions géographiques qu'aujourd'hui, mais avec une plus grande gravité", a déclaré Deepti Singh. "Être capable de prédire où ces sécheresses se produiront et leurs impacts potentiels peut aider la société à développer des plans et des efforts pour minimiser les pertes économiques et réduire les souffrances humaines causées par de telles catastrophes induites par les conditions météorologiques."

À l'avenir, les chercheurs prévoient examiner de plus près comment les sécheresses simultanées affecteront divers aspects du réseau alimentaire mondial , comment les communautés vulnérables sont affectées par de telles conditions météorologiques extrêmes et s'y adaptent, et comment la société peut être mieux préparée à gérer le risque de catastrophes simultanées accrues.

Les collaborateurs du projet comprenaient des chercheurs de WSU, du Laboratoire national d'Oak Ridge, de l'Université du Massachusetts, de Lowell, de l'Université de Columbia et de l'Institut indien de technologie de Gandhinagar, en Inde.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

La Fondation Caja Rural del Sur est à nouveau le principal sponsor du...
Les baies et fruits du Maroc et d'Egypte suscitent un grand intérêt chez Ka...
"La Roumanie devient une origine stratégique, puisqu'elle couvrira un...