Maroc: l'objectif est de dépasser les 100 mille tonnes d'exportations de myrtilles

Cela démontre non seulement la consolidation de l'industrie marocaine, mais aussi la volonté de devenir un protagoniste sur le marché international.

Je viens de conclure le XXVIII Séminaire international sur le bleuet, nous pouvons désormais tirer les conclusions de la réunion. Les intervenants et participants internationaux venus de différents pays ont pu confirmer que la filière myrtille au Maroc est une activité consolidée, qui continue de croître, tant en superficie plantée qu'en volumes de production et d'expéditions de fruits frais vers les différents marchés.

De plus, il s'agit d'une activité productive qui maintient des niveaux de rentabilité convenables et dont les produits sont bien accueillis et appréciés par les consommateurs, ce qui se traduit par des prix supérieurs à la moyenne internationale.

Objectifs 2030

La superficie des bleuets au Maroc a augmenté de 800 hectares au cours de la dernière saison, pour atteindre 4800 6000 actuellement dans le pays et l'objectif de la filière est d'atteindre 2030 XNUMX hectares plantés en XNUMX.

Concernant les objectifs de production et d'exportation de myrtilles fraîches vers les marchés mondiaux, l'objectif de l'industrie marocaine est de dépasser les 100 mille tonnes en 2030, ce qui démontre non seulement la consolidation de l'industrie marocaine, mais aussi la volonté de devenir protagoniste du marché international.

nouvelle industrie

La culture du bleuet au Maroc a démarré tardivement, avec seulement 150 hectares en 2008, et un démarrage timide de l'exportation des fruits, mais les nouvelles variétés, la technologie, les systèmes de gestion hors-sol et la qualité des fruits, qui ont entraîné la croissance explosive de l'industrie. et sa reconnaissance sur les marchés.

Les flux importants de production et d'exportation de la campagne marocaine s'étendent de décembre à juin et les dernières campagnes sont restées stables, approchant les 55 mille tonnes expédiées vers différents marchés à travers le monde, principalement la Communauté européenne.

Avantages

Outre la situation géographique privilégiée dont dispose l'industrie marocaine, qui lui confère un avantage stratégique sur la concurrence, puisqu'en trois ou quatre jours ses fruits sont transportés de l'exploitation agricole au consommateur final, elle bénéficie d'un soutien permanent du public et l’appareil d’État, qui se traduit, entre autres, par un soutien au développement, des plans financiers, des infrastructures et l’ouverture des marchés. Ces avantages s'ajoutent aux coûts raisonnables offerts aux producteurs et à la main-d'œuvre jeune mais expérimentée du pays.

Défis

En cas de défi, il s'agit de parvenir à une plus grande présence sur le marché chinois et d'avoir la même valorisation que les autres destinations fruitières. De même, il est nécessaire de contrôler la croissance du coût des intrants (fer, plastiques, engrais, pesticides...) et de parvenir à un plus grand équilibre dans les montants à payer, en réduisant l'écart excessif entre le prix de vente au consommateur et le paiement au producteur.

Parmi les défis figurent également la possibilité de développer le transport aérien de marchandises vers les pays du Moyen-Orient et d'Asie, la disponibilité de vastes parcelles de terrain et la résolution des problèmes de disponibilité de l'eau, notamment dans la région d'Agadir.

Il existe de nombreuses autres conclusions et données importantes laissées par le XXVIII Séminaire international sur le bleuet qui vient de s'achever dans la ville d'Agadir et que nous analyserons dans d'autres publications, mais le plus important est que le Maroc se consolide en tant qu'acteur important de l'industrie mondiale et que son industrie de la myrtille exprime clairement sa volonté de pratiquement doubler sa production 2030 et entre dans le groupe restreint des pays qui exportent plus de 100 XNUMX tonnes.

source
Consultation sur les bleuets

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

L'Inde ajuste les tarifs d'importation de myrtilles, suite à un accord...
La résilience au milieu de l’adversité : la montée des exportations alimentaires...
« Les premiers volumes de la saison péruvienne ont attiré beaucoup de...