Maroc : Stratégies d'atténuation contre la chaleur et les radiations, un besoin commun à plusieurs pays

Le cas des myrtilles, ou des baies en général, sont des plantes à faible feuillage et à fruits très exposés, c'est pourquoi elles sont sensibles aux coups de soleil.

Le stress thermique est la série de dommages irréversibles au métabolisme et au développement des plantes que des températures élevées peuvent causer. C'est un phénomène complexe qui fait intervenir la durée de la contrainte, le taux d'augmentation et la température maximale atteinte. D'autre part, la tolérance au stress thermique pourrait être définie comme la capacité d'une culture à croître et à produire de manière économique dans des conditions de température élevée.

Un rayonnement solaire excessif affecte les cultures et, tout comme les humains, provoque des brûlures et des lésions plus ou moins graves sur les feuilles, les fruits et les tiges.

Facteur commun

Les changements climatiques soudains sont courants dans différentes régions du monde. Lors de la dernière réunion à Guadalajara, les producteurs de myrtilles mexicains et péruviens, ainsi que ceux du Maroc, ont conclu qu'un problème commun dans leurs différentes réalités était la chaleur et la rareté de l'eau, et c'est probablement un facteur commun à de nombreux autres pays producteurs.

Dans le cas des myrtilles, ou des baies en général, ce sont des plantes avec peu de feuillage et des fruits très exposés, c'est pourquoi elles sont sensibles aux coups de soleil. De plus, le traitement des coups de soleil dans les fruits doit être préventif, car si des dommages surviennent, ils sont irréparables.

Séminaire

Lors de la prochaine réunion de l'industrie du bleuet, dans le cadre de la XXVIII Séminaire international sur le bleuet Pour se tenir dans la ville d'Agadir, au Maroc, ce problème sera largement abordé et sera en charge de l'un des meilleurs spécialistes au monde dans la plupart des facteurs physiologiques de myrtilles, le Dr Jorge Retamales.

Le chercheur développera l'exposé : "Effets du rayonnement et de la chaleur excessive sur les myrtilles : contexte et stratégies d'atténuation", dans lequel il fera face au problème et aux variantes stratégiques qui peuvent être développées pour atténuer son impact.

Pertes économiques

Nous savons qu'une chaleur excessive cause des dommages au développement de la plante et du fruit, car plus la chaleur est élevée, plus il y a d'évaporation et moins d'absorption d'eau, ce qui se traduit par une plante plus faible, avec un feuillage moins dense, qui expose souvent à son tour le fruit. à plus de rayonnement.

Ces facteurs produisent des mutations et des dommages irréversibles aux cultures. Si des indices de rayonnement UV entre 8 et 10 sont atteints, les dommages comprennent la dégradation superficielle des cellules, la déshydratation et la décoloration. Des températures supérieures à 29°C affectent également la couleur du fruit, ce qui réduit sa valeur commerciale en raison de l'aggravation de son aspect.

Décidément, les coups de soleil ou de chaleur causent des millions de pertes à l'arboriculture mondiale, car en plus des problèmes physiologiques majeurs, la chaleur et les radiations excessives réduisent le rendement et la qualité commerciale des fruits.

Le prochain XXVIII Séminaire international sur le bleuet Il aura lieu Et 13 14 Septembre dans les couloirs de Hôtel Les Dunes D'or Centre De Congrès, dans la ville de Agadir, Maroc.

Pour se renseigner sur la stand disponible Cliquez sur ICI

Pour achetez votre billet pour l'événement Cliquez sur ICI

source
Consultation sur les bleuets

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Onubafruit, le premier producteur de baies en Espagne bien qu'il réduise de 11%...
Grande participation de l'industrie au Fall Creek Field & Forum à G...
Les agroexportateurs réclament la stabilité politique et sociale, la sécurité et les infrastructures...