Opinion: Les bleuets de 2019 à 2020: le tournant

Par Cort Brazelton, fondateur de l'International Blueberry Organisation et co-PDG de Fall Creek Farm & Nursery, Inc.

L'année 2019 sera considérée comme l'année au cours de laquelle l'industrie mondiale du bleuet a entamé une nouvelle trajectoire. 2020 sera l'année où le changement commencera à devenir la « nouvelle normalité ».

L'année dernière, l'évolution de la courbe d'offre de bleuets frais a commencé à offrir un nouveau niveau de cohérence. En conséquence, la plus grande cohérence et disponibilité des bleuets fournissent proportionnellement les attentes les plus élevées du produit livré. Depuis que la hausse de la consommation de bleuets a commencé avec la publication de messages sur la santé à la fin des années 90, la croissance de l'industrie et les opportunités commerciales ont été fondamentalement tirées par l'offre.

Reconnaissant les efforts considérables déployés au cours des 20 dernières années par de nombreuses entités publiques et privées pour améliorer considérablement la qualité du produit livré aux consommateurs, le fait est que la plupart des myrtilles que les consommateurs achètent aujourd'hui ne dépassent pas leurs souhaits et leurs attentes.

En termes simples, quand nous regardons en arrière, le plus grand moteur d'opportunités dans l'industrie a été les produits périssables dans l'offre et la demande: avoir un produit, et les plus grands avantages ont été obtenus en ayant des bleuets quand il y en a moins. Alors que la transition de cette réalité a été prédit depuis de nombreuses années par moi et beaucoup d'autres, il a été surprenant de voir combien de temps il a fallu pour que la réalité commence à s'établir. 2019 a été l'année où il a commencé à se sentir. En 2020, le passage d'une industrie axée sur l'offre à une industrie axée sur la qualité sera de plus en plus réel.

Pourquoi at-il fallu autant de temps pour arriver ici?

Croissance du marché: une partie de cette «adolescence prolongée» dans la transition de l'approvisionnement en bleuets à la qualité est dictée par le marché, et une partie du retard est due à la génétique et à l'horticulture. Du côté du marché, ceux d'entre nous qui ont eu la chance d'être dans l'industrie au cours des dernières décennies ont connu une dynamique de marché défiant la gravité. En fait, il n'était pas rare que les volumes et les prix augmentent en tandem, ou du moins que le volume augmente à mesure que la valeur de la catégorie augmentait plus rapidement.

Certes, il existe des nids-de-poule sur les marchés des bleuets frais et transformés depuis les années 2000. Ceux d'entre nous qui sont présents depuis un certain temps s'en souviennent très bien: plusieurs accidents de marché traités en Amérique du Nord et dans le monde; la crise de lobésie botanique au Chili; et le choc de l'offre espagnole de 2017 en sont tous des exemples.

Mais en général, la production de bleuets a continué de croître dans la plupart des fenêtres d'approvisionnement et sur la plupart des marchés, tandis que la demande du marché a augmenté à un rythme similaire et, dans certains cas, plus rapide, en particulier dans Europe et Asie Gardez à l'esprit qu'il s'agit de généralisations sur les tendances agrégées qui ignorent de nombreux détails. Comparé à d'autres produits, le voyage a été assez stable pour les bleuets.

Limitations du côté de l'offre: Du côté de l'horticulture et de la génétique, bien que ce ne soit pas un facteur si important dans le secteur de la transformation, les fenêtres extrêmement gaspillées du marché des bleuets frais sont restées relativement sous-approvisionnées alors que le marché continuait de croître. Cela était dû à la simple limitation des techniques horticoles de l'époque et aux limitations physiologiques et génétiques de l'espèce. Cela a également changé.

Au cours des 10 dernières années en particulier, l'avènement de nouvelles génétiques dans les catégories basses et sans frissons combinées à de nouvelles techniques horticoles et de nouveaux systèmes de culture (par exemple, la croissance des structures, du substrat, des techniques de nutrition et d'élagage, etc.) ont changé la jeu, l'ouverture de nouvelles régions en croissance, de nouvelles sources d'approvisionnement et de nouveaux moyens de production dans les régions existantes qui a permis la fermeture accélérée de ces fenêtres d'opportunité.

Même avec une croissance dans des régions comme le Pérou, le Mexique, le Maroc et le sud-ouest de la Chine, l'offre dans ces «périodes intermédiaires» est encore nettement inférieure aux périodes d'approvisionnement de pointe. Cela dit, la disponibilité aujourd'hui sur tous les marchés mondiaux en septembre et octobre, ou mars et avril, est beaucoup plus dynamique et moins rare qu'il y a trois ans. Souvent, l'offre ne met pas autant de temps à s'adapter pour répondre aux exigences du marché.

Alors, où va l'industrie maintenant?

Les vétérans de l'industrie des produits agricoles ont déjà vu cette dynamique dans de nombreuses cultures, et bien que dans Blueberry Land, nous aimons croire que nous sommes spéciaux (je crois certainement que les bleuets sont spéciaux!), Il y a beaucoup à apprendre des cycles et histoires d'autres sommets. valeur produire des cultures. Je pense que nous sommes encore à de nombreuses années d'une nouvelle courbe d'offre tout au long de l'année, sans pics ni vallées notables. Cependant, dans les années à venir, les sommets ressembleront finalement plus à des collines qu'à des montagnes, et les canaux commenceront à ressembler davantage à des fossés qu'à des vallées.

Bien que ce changement prenne plus de cinq ans et moins de 10 ans, un autre changement majeur est en cours. Il y a un changement substantiel dans les attentes du consommateur (B2C) et du manutentionnaire final et de détail (B2B) concernant la qualité offerte et la qualité exigée. Alors que la dynamique d'un marché axé sur l'offre se fera encore sentir au cours des cinq à dix prochaines années, 10 marque l'année au cours de laquelle la transition de notre industrie a commencé d'une industrie axée sur l'offre à une industrie axée sur la qualité. . 2019 est la première année au cours de laquelle nous, en tant qu'industrie, devons appréhender cette réalité et reconnaître son inévitabilité.

Ceci est essentiel pour la compétitivité, la pertinence et la crédibilité de notre produit et de notre industrie. Ce changement va pénétrer les entreprises de toutes les entreprises et organisations partenaires impliquées dans les bleuets: il est temps de se concentrer vraiment sur l'expérience du consommateur dans les bleuets.

Pour tous ceux qui ont lu Marshall Goldsmith's Ce qui vous a ici ne vous y mènera pas, et quiconque ne l'a pas lu, ce pourrait être le bon moment pour le reprendre. Notre industrie connaît un changement de paradigme. Les règles du modèle économique qui ont fonctionné pendant des années, voire des décennies, seront remises en cause par ce nouveau paradigme. Certains joueront la défense et d'autres chercheront des moyens de réfléchir, de s'adapter et de jouer une forte offensive.

Les développements récents au Chili offrent un exemple pour une industrie mature. L'industrie chilienne qui, après les États-Unis UU., C'est l'industrie du bleuet la plus établie et la plus mature au monde, a un effort dans toute l'industrie pour jouer à la fois offensif et défensif.

Les leaders de l'industrie au Chili reconnaissent les défis de leur distance au marché et cherchent à tirer parti de leur expérience en tant que région de croissance et d'exportation en promouvant un nouveau niveau de normes de qualité volontaires. Ils s'efforcent d'améliorer et d'améliorer la qualité délivrée par les producteurs grâce à des processus recommandés, des variétés approuvées et éliminées et de nombreuses autres approches qui méritent l'attention.

Personne ne reste immobile. De nouvelles industries dans des endroits comme le Maroc, le Mexique, le Pérou et l'Afrique australe sont encore au milieu des phases de création et ont la possibilité de faire des investissements appropriés dans les systèmes, les variétés, les infrastructures et la technologie non pas hier, mais demain.

Pendant ce temps, les chefs de file et les détenteurs de l'industrie dans des régions établies en Europe, au Chili, en Argentine et en Amérique du Nord rénovent et étendent activement leurs installations, remplacent les anciennes variétés, plantent de nouvelles variétés, investissent dans de nouvelles technologies dans leurs champs et leurs usines. Emballage avec une concentration accrue sur les exigences du futur.

Tous ces efforts visent le même résultat. L'occasion est de donner au consommateur ce qu'il veut. Même aux États-Unis UU., Le plus grand marché du monde, la pénétration n'est que légèrement supérieure à 50%, une petite partie de ces consommateurs achetant et consommant la plupart des fruits. Cela est surprenant compte tenu de la pénétration du marché et du niveau de consommation dans une catégorie telle que les fraises, qui a une pénétration du marché et une consommation par habitant beaucoup plus élevées.

Il existe d'autres cultures et d'autres produits qui aimeraient prendre l'espace convoité que les bleuets ont gagné parmi leurs fidèles consommateurs. En tant qu'industrie, nous devons protéger et respecter les consommateurs fidèles que nous avons en investissant continuellement pour fournir le produit qu'ils veulent et méritent, tout en augmentant notre «part d'estomac» avec des consommateurs qui ne sont pas encore tombés amoureux de nos produits et ils attendent toujours à nous de leur donner ce qu'ils veulent.

Il n'y a pas de chemin unique vers ce résultat; Il y a beaucoup de. Aucune entreprise ne contrôle l'itinéraire. Cependant, si nous sommes dans le secteur des bleuets, nous sommes tous dans le même camion. Au risque de mélanger les métaphores, l'opportunité de faire pousser le gâteau est bien plus grande que l'opportunité de voler des morceaux aux autres.

Je me soucie beaucoup de l'industrie du bleuet. Je suis préoccupé par certains des défis auxquels nous sommes confrontés. Je suis préoccupé par le niveau de changement requis pour que de nombreux acteurs de l'industrie restent compétitifs et je suis préoccupé par la vitesse d'établissement et les «erreurs d'échelle» potentielles qui peuvent être commises dans certaines des régions en pleine croissance.

Mais je suis également encouragé par la quantité d'innovation et de nouvelles idées qui se déplacent dans le monde et dans les bleuetiers, ce qui se traduit par une plus grande efficacité et, finalement, une meilleure qualité. Je suis enthousiasmé par le nombre de nouveaux consommateurs découvrant des bleuets sur les marchés en croissance de l'Asie et de l'Europe, la marge restante pour une croissance future en Amérique du Nord et, en général, le fait que des améliorations sont apportées à la qualité des produit qui aidera à augmenter la consommation parmi les consommateurs de bleuets existants, ainsi qu'à créer de nouveaux fans de bleuets.

2019 a été une année de changements importants: excellente pour certains, difficile pour d'autres. L'une des résolutions de ma nouvelle année dans ma vie quotidienne de bleuets est de faire de 2020 l'année de la qualité et de l'excellence: une meilleure qualité dans tout ce que nous faisons et aider tous les bleuets à se concentrer et à atteindre le même.

En ce sens, meilleurs voeux en 2020, applaudissez à l'amélioration de la qualité et mangez vos myrtilles.

Cort Brazelton, est fondateur et co-PDG de Fall Creek Farm & Nursery, Inc.'s International Blueberry Organization, une société internationale de sélection et d'élevage de bleuets qui fournit des producteurs commerciaux du monde entier depuis plus de 40 ans.

source
FraisFruitsPortail

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Au Chili, ce 11 avril, deux industries à succès se sont rencontrées
L'Institut de Vulgarisation des Sciences Agronomiques et Alimentaires de l'Université...
Cerises, une saison réussie qui sera analysée lors de la rencontre ce 1...