"Le Pérou disposerait de plus de 2 mille hectares de myrtilles d'ici la fin de l'année"

Actuellement au Pérou, il existe environ 1.700 hectares de myrtilles et à la fin de cette année, ils atteindraient 2 mille hectares ou jusqu’à 2.100 Has de ladite culture, a déclaré le coordinateur du Programme national des baies du Pérou de Sierra Exportadora, William Daga Ávalos.

Il a souligné que chaque jour de plus en plus de zones de la "myrtille" sont installées, car de nombreuses entreprises investissent dans cette culture. Il a déclaré que pour disposer de chiffres plus précis, il faudrait fournir des statistiques mensuelles.

Il a indiqué que les principales régions productrices de bleuets dans le pays sont La Libertad, Ancash. Ica, Lima et Arequipa, ainsi que les principales variétés cultivées sont les Biloxi, Emerald, Misty et d’autres variétés à redevance.

Sur ces dernières variétés avec royauté, il a noté que la plupart provenaient d'Oregon et de Californie (États-Unis), mais que ces dernières ne nécessitent pas de climats très froids pour leur culture, elles sont donc mieux adaptées à nos conditions. Il a également déclaré qu'en Floride, de nouvelles variétés sont en cours de développement pour les climats plus tropicalisés, afin qu'elles s'adaptent mieux à la côte nord du Pérou.

Potentiel pour les bleuets

William Daga a noté que le Pérou avait les conditions pour devenir un important fournisseur de bleuets dans le monde. "Nous avons des opportunités de marché que d’autres n’ont pas, par exemple, dans les autres pays, leurs conditions climatiques, leur fenêtre commerciale, alors que dans le cas de la gestion adéquate de la taille, de la fertilisation et de la gestion de l’irrigation, nous pouvons produire au moment où le marché ils sont en rupture de stock qu'ils le sont en septembre et octobre lorsque la campagne dans l'hémisphère nord (États-Unis) s'est terminée et avant celle dans l'hémisphère sud (Chili et Argentine) ».

Dans ce sens, a déclaré que, comme nous produirions dans une période où le marché n’aurait pas de bleuets, le Pérou pourrait compter sur 10 mille hectares et les bleuets sans aucun problème, car il n’aurait pas de concurrents et nous tirerions au maximum parti de la fenêtre commerciale.

À cet égard, le coordinateur du programme national Peru Berries, Sierra Exportadora, a déclaré que le Chili disposait de 14 mille hectares de myrtilles et estimait que, dans les années 2 ou 3, le Pérou disposerait de 5 mille ASI, ce qui le positionnerait parmi les plus grands producteurs et exportateurs mondiaux. de ce fruit.

 

Source: Agraria.pe

 

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Les productions de fraises et de framboises à Huelva chutent de 9 et 15% tandis que...
«De belles opportunités pour les myrtilles dans la catégorie snack»
Myrtilles : le gel a provoqué des pertes de 20% de la production