Les principaux acteurs du secteur de l'exportation et de l'importation ont présenté au gouvernement 12 mesures pour débloquer la crise logistique ad-portas de la nouvelle saison

Les mesures proposées par Camport et Asoex, entre autres acteurs, comprennent des actions visant à améliorer la gestion et l'exploitation des terminaux portuaires pendant la haute saison.

Afin de continuer à avancer dans des solutions permettant de faire face aux problèmes logistiques qui affectent le pays, les principaux acteurs du secteur de l'exportation et de l'importation ont présenté au gouvernement un ensemble de 12 mesures comprenant des actions visant à améliorer la gestion et l'exploitation des terminaux portuaires pendant haute saison.

Parmi les acteurs à l'origine de cette proposition figurent la Chambre maritime et portuaire chilienne (Camport) et l'Association des exportateurs de fruits du Chili (Asoex), ainsi que d'autres acteurs de la chaîne logistique.

Dentro de las iniciativas se plantea que durante la temporada alta se aumente el personal del SAG y Aduanas, especialmente en los terminales por donde se exporta el mayor porcentaje de fruta, de manera de disminuir los tiempos muertos ya su vez agilizar el proceso de exportación de le fruit.

De même, les terminaux et les compagnies maritimes visent à améliorer l'efficacité du fonctionnement des terminaux et la planification des expéditions par différentes actions, telles que la gestion d'une plus grande utilisation de la troisième équipe avec les transporteurs pour le mouvement des conteneurs vides, et l'encouragement de l'utilisation de systèmes de planification des camions.

De leur côté, les exportateurs cherchent à prendre des mesures pour que Puerto Ventanas, l'Espigón de Valparaíso et le port de Coronel puissent expédier des fruits, afin de compléter la capacité des terminaux normalement utilisés.

Le président d'Asoex, Iván Marambio, a affirmé : « La coordination que nous avons réalisée entre les différents acteurs est très importante pour faire face de manière coordonnée aux défis que nous impose la nouvelle saison d'exportation et continuer à positionner le Chili comme l'un des principaux pays exportateurs de fruits dans le monde.

A cela s'ajoute le soutien aux initiatives du Ministère des Transports établies dans le Plan Logistique Collaboratif (PLC) du Gouvernement relatives à la régularisation documentaire des chauffeurs étrangers pour augmenter le personnel disponible pour la conduite des camions à destination et en provenance des ports, ainsi que les mesures visant au fonctionnement du quart de nuit par les transporteurs.

Selon Daniel Fernández, président de Camport, les mesures proposées impliquent un effort conjoint entre les secteurs public et privé pour promouvoir une chaîne logistique efficace pour la haute saison des fruits. "Cet ensemble d'initiatives permettra de gérer et d'optimiser le commerce extérieur par voie maritime, grâce à des actions concrètes telles qu'une plus grande coordination et information entre les différents acteurs publics et privés, et des améliorations de l'efficacité dans l'exploitation des terminaux."

Concernant les mesures à coordonner avec l'autorité maritime, il est proposé d'optimiser les conditions de manœuvre des terminaux, en maintenant les mesures de sécurité nécessaires, afin d'améliorer le respect des itinéraires des navires, en réduisant le temps d'inactivité des terminaux portuaires. .

De plus, sur le plan sanitaire, les acteurs du secteur de l'exportation et de l'importation cherchent à rationaliser et à standardiser les processus dans tous les terminaux maritimes du fait que les contrôles Covid ont ralenti les opérations d'expédition. Dans le même ordre d'idées, l'objectif est de réduire l'utilisation des terminaux portuaires pour stocker les charges tardives et d'accélérer le temps nécessaire à leur destruction.

Il est également demandé au gouvernement d'accélérer les procédures pour disposer au plus vite d'un système ferroviaire de fret dans la zone centrale, ainsi que d'améliorer l'accès routier à nos ports.

Enfin, en ce qui concerne le développement des infrastructures, il est demandé au Gouvernement de lancer les études nécessaires pour permettre un terminal de croisière dans la zone centrale, afin que, pendant la haute saison des fruits, qui coïncide avec la haute saison des bateaux de croisière, le la capacité de transfert de charge des terminaux n'est pas altérée.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Le Pérou est le premier exportateur mondial de raisins, de myrtilles, d'asperges et de quinoa.
Nouveau programme de fraises équitables de California Giant Berry Far...
D'importants leaders de l'industrie des petits fruits seront à Guadalajar...