Système de récolte innovant développé pour l'industrie du bleuet

En Oregon, l'une des meilleures régions productrices de bleuets au monde, il est coûteux pour les cueilleurs de cueillir à la main les fruits délicats pour le marché du frais.

La nouvelle technologie de récolte développée par Wei Qiang Yang, professeur agrégé et agent de vulgarisation des baies pour le service de vulgarisation de l'Université d'État de l'Oregon, pourrait réduire le coût moyen de récolte des bleuets frais de plus de 12,000 3,000 $ à XNUMX XNUMX $ l'acre.

"C'est un énorme pas en avant pour l'industrie", a déclaré Yang. "C'est une percée dans le passage du travail manuel à la récolte mécanique des bleuets frais."

Appelé le système de capture souple, le mécanisme présente une surface douce pour attraper les baies délicates contrairement à la surface en polycarbonate dur des machines à rangées traditionnelles (OTR), qui ont été utilisées pour récolter les myrtilles pour la transformation, pas pour le marché frais. depuis 30 ans. Au prix de 250.000 $, la machine de Yang n'est abordable que pour les grands producteurs, mais le système pourrait être adapté aux anciennes moissonneuses-batteuses OTR.

La plupart des myrtilles récoltées à la machine sont destinées aux transformateurs pour être transformées en confitures et autres produits. Cependant, une récolte de marché frais nécessite une manipulation douce pour éviter que les baies ne meurent. L'invention de Yang capture le fruit, de sorte que les baies sont en bon état pour être expédiées dans les magasins. En plus d'un goût agréable, les myrtilles sont connues comme un «super aliment» avec de nombreux bienfaits pour la santé.

L'Oregon et Washington produisent plus de myrtilles que partout ailleurs dans le monde, et l'Oregon récolte 150 millions de livres par an, ce qui représente plus de 120 millions de dollars en valeur à la ferme. Yang a déclaré que l'Oregon a le rendement par acre le plus élevé au monde, car le climat et les conditions du sol de la vallée de Willamette sont parfaits pour la culture des baies.

Pénurie de main-d'œuvre
Yang, qui travaille au centre de recherche et de vulgarisation North Willamette de l'OSU, travaille en étroite collaboration avec les producteurs de la vallée de Willamette et a reconnu le coût élevé de la récolte manuelle des myrtilles. La concurrence avec les industries de la pépinière et du logement et le manque de travailleurs signifient généralement moins de travailleurs, ce qui entraîne moins de baies cueillies pendant la récolte. Parfois, dit Yang, un producteur peut avoir besoin de 200 cueilleurs, mais ne peut embaucher que la moitié d'une équipe.

Lorsque les travailleurs travaillent dans de grandes fermes, ils peuvent récolter à la main des millions de livres par saison, ce qui se traduit par d'énormes dépenses à un taux de 50 à 85 cents la livre pour des bleuets de haute qualité destinés au marché du frais.

"Les fruits récoltés à la machine avec le système de capture douce auront une qualité similaire aux fruits récoltés à la main", a déclaré Yang. "Par conséquent, le coût de la récolte de bleuets frais de qualité sera réduit de plus de 70%, ce qui réduira la quantité de main-d'œuvre et augmentera la rentabilité et la compétitivité des myrtilles du nord-ouest du Pacifique."

Facile à nettoyer
Sur les quatre prototypes à capture souple qui ont été fabriqués, trois ont été achetés par des producteurs de l'Oregon pour des tests à la ferme. D'autres ont été fabriqués par des processeurs OTR en tant qu'accessoires pour les processeurs OTR. Yang continue d'affiner le système de capture douce, ce qui rend les surfaces plus faciles à nettoyer et à désinfecter que les machines OTR traditionnelles.

«Il est tout aussi important sur un marché mondial de produire des fruits sûrs et de haute qualité qui conservent leur fraîcheur de la récolte à la consommation», a déclaré Yang. "Les baies doivent être exemptes d'agents pathogènes pouvant affecter la santé humaine."

Pour réussir sur le marché, le système de capture molle doit également collecter des myrtilles de la taille et de la qualité des baies cueillies à la main. Lors de l'emballage, les myrtilles passent par une machine de tri qui rejette les fruits décolorés, meurtris, endommagés ou plus petits que ce qui est exigé par le département américain de l'Agriculture. S'ils ne sont pas acceptables, c'est une perte pour le producteur.

Nombre
magique Le nombre magique, c'est 75% de la récolte obtenue par classification, a déclaré Yang. Lorsque cela se produit, le système de capture souple gagne encore plus de terrain dans les industries du bleuet et du matériel agricole. Les cultivateurs innovants ont déjà commencé à adopter la technologie de capture douce, a déclaré Yang.

Les plans pour l'avenir comprennent des pique-niques dans le sud de l'Oregon et dans la vallée de Willamette pour faire la démonstration de la technologie et solliciter les commentaires des producteurs et des conditionneurs. Il prévoit également de rédiger un article de sensibilisation sur la récolte mécanique des baies pour le marché du frais.

"L'amélioration de la rentabilité contribuera à son tour à préserver ces industries de grande valeur et ces économies rurales et les moyens de subsistance sur lesquels elles sont basées", a déclaré Yang.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

La 5e saison de Better with Blueberries commence en Argentine

Des scientifiques péruviens récupèrent et étudient les bleuets sauvages indigènes...

Chili : L'exportation nationale de fruits vers la Chine se développe et à Biobío, il y a une forte ...