Westfalia Fruit Perú rejoint le boom de la myrtille

Westfalia Fruits Pérou, filiale du groupe multinational Westfalia, est l'une des principales entreprises exportatrices de fruits du pays. En se concentrant sur l'exportation d'avocat, l'entreprise s'est positionnée comme l'une des entreprises leader des expéditions internationales de ce fruit. Forte de ces résultats et déjà présente sur le marché avec des expéditions de mandarine et de mangue, l'entreprise a désormais décidé de franchir une nouvelle étape pour diversifier son offre agro-export. Lors d'une conversation avec Gestión, Omar Díaz, directeur général de l'exportateur, a annoncé son incursion sur le marché d'exportation de myrtilles, se joignant ainsi au boom croissant de ce fruit.

Le modèle économique de Westfalia s'appuie sur les chaînes de production. Autrement dit, ils intègrent les petits, moyens et grands producteurs dans leur chaîne d’exportation. En ce sens, les plus de 4,000 15 hectares de production proviennent de producteurs alliés situés dans XNUMX régions de la côte montagneuse et jungle du pays.

Selon Díaz, le projet pilote de production de bleuets aurait dû démarrer l'année dernière ; Cependant, en raison du phénomène El Niño, ils ont décidé de retarder la première production de cette année.

Le pari sur les baies

Le projet pilote de Westfalia Fruit Perú a déjà porté ses fruits et la première récolte devrait être exportée à partir du mois d'août. Il s'agit d'une production de 30 conteneurs d'environ 500 tonnes qui seront expédiés aux États-Unis, en Europe et en Asie.

« Cette première récolte provient de nos producteurs de Lambayeque et d'Áncash. Nous travaillons avec la variété Matías, mais nous envisageons également de nous aventurer dans d'autres variétés.

« Nous travaillons à mettre en œuvre un plan de production axé sur la haute qualité génétique des plantes, dans le but d'assurer des volumes importants de produits de haute qualité pour le marché international », explique Díaz. D'autre part, bien que le projet pilote ait démarré à Lambayeque et Áncash, le directeur général de l'agro-exportateur a indiqué que ses projets futurs incluent l'expansion de ce projet de plantation de myrtilles dans d'autres zones où l'on peut obtenir le maximum d'avantages.

« Après cette première expédition, notre projection est d'avoir une croissance annuelle de 15 à 20 %. C'est l'objectif que nous nous sommes fixé», affirme le directeur général.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

L'industrie péruvienne du bleuet se rétablit et prend soin de ses récoltes
«Si on y prête suffisamment attention, les mûres ont certainement du pouvoir...
Agrícola Cayaltí s'engage pour les myrtilles à Lambayeque : quel est son...